News-Detail

Six clubs pour un seul titre

La saison de LNA débute ce week-end avec un seule grande certitude: jamais depuis ces dix dernières années, débusquer un favori n'a été aussi difficile.

 

"Ce sera un championnat passionnant", se réjouit Michel Georgiou, président du CS Chênois. Difficile de donner tort au dirigeant genevois tant l'issue de la compétition est incertaine cette saison. En effet, on ne compte pas moins de six prétendants au titre pour l'exercice 2011-2012 alors que les éditions précédentes n'avaient pas toujours enthousiasmé les foules tant le déséquilibre était flagrant.

 

La révélation Schönenwerd

 

"Il y a un nivellement évident vers le haut qui s'est dessiné", confirme Georges-André Carrel, directeur technique du Lausanne Université Club. A la suite de la Super Coupe remportée par Chênois le week-end dernier, les pronostics ont été confirmés: il y aura six équipes susceptibles de remporter le championnat. "Le problème est qu'il n'y aura que cinq places disponibles pour jouer les play-off", prévient Carrel. "Si je devais me prononcer, dans l'ordre je dirais Chênois, Amriswil, Näfels, Lugano, le LUC et enfin Schönenwerd."

 

Mais attention, car les Soleurois ont surpris tout le monde en Super Coupe. Après avoir éliminé le LUC en quarts de finale, les coéquipiers des excellents Jan Schnider et Paul Sanderson, ont failli créer la surprise en s'inclinant de justesse en demi-finale contre Chênois. "Plus la concurrence est élevée, plus nous sommes heureux", commente Georgiou, qui a déjà fixé un objectif à ses joueurs. "J'ai demandé au minimum une place en finale des play-off et un titre en fin de saison. Peu importe lequel."

 

L'année ou jamais

 

Chênois, qui entame sa 39e saison de suite en LNA en 40 ans d'existence (la première était celle de la promotion de LNB en LNA), a toutes les cartes en main pour enfin remporter un titre qui lui échappe depuis 2006. "C'est l'année ou jamais", confirme Georgiou. Les arrivées de Carlos Guerra, Gustavo Meyer, Daniel Mathews, Romain Vetter et Sébastien Steigmeier suffisent à prédire de beaux jours pour le finaliste malheureux de la saison dernière. "Nous avons été des coquins car nous avons pris les meilleurs joueurs de chacun de nos rivaux", sourit le président de Chênois.

 

"Carlos Guerra je le voulais depuis des années. A la fin de la finale de l'an dernier, il est venu me serrer la main et il m'a dit que si je voulais gagner le titre cette saison il était à ma disposition", révèle Georgiou.

 

Rester dans le top 5

 

Pour le LUC, l'objectif est également connu. "Nous voulons rester dans les cinq meilleures formations du pays", explique Carrel. "Dans le contexte de cette nouvelle saison, le LUC va devoir se bagarrer." Orphelin de son attaquant central Richard Seifert, rentré subitement en Slovaquie pour des raisons personnelles, le détenteur de la Coupe de Suisse est toujours à la recherche d'un remplaçant de son géant au grand coeur. "On a tout fait pour le garder, regrette le directeur technique lausannois. "Mais il n'a pas tenu le coup psychologiquement."

 

Amriswil, Näfels et Lugano en embuscade

 

Détenteur du titre, Näfels aura évidemment son mot à dire dans la course au trophée. Comme chaque saison, Amriswil jouera également les grands rôles. Désigné comme un autre club susceptible de jouer les play-off, Lugano a pris un peu plus d'ampleur durant l'été. La formation de Roberto Tietz a enregistré les arrivées du Brésilien Marco Sinotti, champion l'an dernier avec Näfels, et Dominico Odelvys, vainqueur de la médaille d'argent avec Cuba aux Jeux olympiques de Pékin.

 

Si le championnat sera très indécis chez les messieurs, chez le dames il en sera tout autrement. Récent vainqueur de la Super Cupe, Voléro Zurich risque bel et bien de signer à nouveau le doublé Coupe/Championnat comme lors des deux éditions précédentes. L'unique équipe capable de dérober quelques sets aux ogresses zurichoises est certainement le Neuchâtel Université Club, qui devrait terminer sur la 2e marche du podium en Coupe et en Championnat comme l'an dernier.

Catégorie: Volleyball