News-Detail

In Memoriam Christoph Stern (1951-2015)

Le volleyball suisse est en deuil : Christoph Stern, président de Swiss Volley depuis de longues années, a été vaincu par le cancer mercredi à l’âge de 64 ans. Bernard Hominal, vice-président de Swiss Volley, assure l’intérim jusqu’aux élections ordinaires prévues le 28 novembre 2015 à l’occasion du Parlement volleyball.

Christoph Stern, président Swiss Volley de 2002 jusqu'à 2015

On ne compte pas les distinctions qu’il a attribué au fil des longues années qu’il a consacrées au service de Swiss Volley ; aujourd’hui, c’est à lui que nous serions heureux de pouvoir en décerner une particulièrement remarquable pour tous ses mérites : en sa qualité de président de Swiss Volley, Christoph Stern a fait tant de choses qu’il faudrait à vrai dire créer une distinction tout spécialement pour lui. Après l’assainissement total de la fédération en 2002 (projet « Tabula rasa »), il a tenu la barre du navire Swiss Volley au creux comme sur la crête de la vague, avec le flegme qui lui était propre. Ni les aléas financiers ni le fardeau des années de reconstruction n’ont troublé son équanimité. Seul le cancer l’a maintenant fait céder, en le rongeant un peu plus jour après jour au cours des derniers mois. Christoph Stern nous a quittés mercredi, à l’âge de 64 ans, sous les assauts de sa longue maladie.

 

Swiss Volley et nous autres collaborateurs de Swiss Volley devons beaucoup à Christoph Stern. À 28 ans, il est le premier Suisse alémanique à officier en qualité d’arbitre international (1979 à 1996). Il a par ailleurs présidé l’association régionale bâloise pendant huit ans, s’est illustré comme chef de délégation des équipes nationales et a siégé depuis 1988 au comité central. Après son activité d’arbitre, il rejoint la fédération alors qu’elle traverse une période de tempête. Christoph s’est investi corps et âme pour faire avancer le redressement. Seul membre de l’ancien comité central resté à bord pour sauver le navire qui menaçait de couler à pic, il est nommé président intérimaire puis, après le projet « Tabula rasa », président en octobre 2002. Christoph Stern n’était pas seulement la cheville ouvrière, mais aussi souvent la force tranquille à l’arrière-plan, le médiateur qui faisait le lien entre l’ancien et le nouveau. Il était le sparring partner, ouvert aussi bien aux idées nouvelles qu’à la critique. Il a épaulé le bureau, tout en étant prêt à prendre des risques et en limitant ses interventions dans l’opérationnel au strict nécessaire. Il était l’ami, l’oreille attentive, voire le berger des âmes, mais aussi le choriste de longue date et l’hédoniste assumé. Il est toujours resté en retrait, préférant les coulisses aux feux de la rampe : il voulait toujours être au cœur de l’action. Avec son style de conduite collégial, ses compétences techniques et sociales, il était simplement le président parfait dans une période cruciale pour le volleyball suisse.

Christoph Stern a fait partie de la poignée de personnes qui ont contribué à remettre la fédération sur la voie du succès après le nouveau départ de 2002, et à faire de Swiss Volley l’entité fonctionnelle, financièrement stable et toujours plus compétitive que nous connaissons aujourd’hui. La Suisse fait maintenant partie du top-10 mondial en beach volleyball, et, grâce à l’organisation conjointe du championnat d’Europe féminin 2013 en Suisse et en Allemagne, le secteur indoor a fait un pas décisif vers la professionnalisation du volleyball.

 

Nous sommes immensément redevables à Christoph, et il va nous manquer. A l’adresse de ses proches et, en particulier, de sa femme Adrienne qui l’a soutenu avec amour non seulement lorsque les eaux étaient calmes, mais encore ces derniers mois lorsqu’il était ballotté et malmené par la maladie, nous souhaitons du fond du cœur force et sérénité pour affronter ces heures difficiles.

 

Présidence intérimaire de Bernard Hominal, vice-président de Swiss Volley

Le vice-président Bernard Hominal reprend la présidence à titre intérimaire avec effet immédiat et jusqu’aux nouvelles élections ordinaires prévues au Parlement du volleyball du 28 novembre 2015.

Pour toutes les questions, demandes ou invitations touchant à la présidence, nous vous invitons par conséquent à vous adresser directement à Bernard Hominal. Il va sans dire que le bureau se tient aussi à votre disposition pour toute question.

 

La cérémonie d’adieu aura lieu à Pratteln (l’église protestante) le 22 juin à 14 h 00.

 

 

 

 

Catégorie: Swiss Volley